Suite de notre entretien avec M. Danny MBUYI.

Danny MBUYI est membre active de Butterfly Effect Network. Il est le coordonateur national Association des Volontaires du Développement Durable en RDC/AVD RDCONGO. C’est un habituel de grands sommets. Il a également participé et animé plusieurs organisation. Il a participé à la semaine mondiale de l’eau, du 26 au 31 août 2012, à Stockholm (SUEDE); et à la 18e Conférence des Parties (CdP18) à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques, du 26 novembre 2012 au 07 décembre 2012 à Doha (QATAR).

Lac Kivu par Themalau Wikimedia (Communs)
Lac Kivu par Themalau Wikimedia (Communs)

Où pourrons nous trouver cette solution alternative ?

Celle-ci pourrait se trouver dans le Lac Kivu. En effet, au fond de celui-ci, les sédiments bio-géniques se désagrègent perpétuellement formant d’importantes quantités de méthane. On estime généralement que pas moins de 50 millions de tonnes équivalent au pétrole dorment dans ce lac. Cette ressource énergétique majeure offre un potentiel de développement inexploité de grande valeur pour tous les pays de la zone des grands lacs. Sur le terrain, les nombreuses applications du gaz méthane (usages domestiques, production électrique, chauffage) contribueraient à la protection de la forêt équatoriale.

Il est important de noter que si la présence du gaz dans le lac Kivu constitue un espoir d’élévation du niveau de vie pour les populations environnantes, elle représente à court terme une terrible menace. En effet, en plus du gaz méthane, le lac contient du gaz carbonique dans les strates profondes. La pression importante maintient ces 2 gaz dissous. Mais ces gaz s’accumulant par l’action de la fermentation, ils arriveront un jour prochain à saturation. Des bulles se formeront alors et remonteront vers la surface. Ce faisant elles provoqueront un brassage des eaux profondes et l’apparition d’autres bulles de méthanes et de gaz carbonique et ce sera le début d’une réaction en chaîne à l’instar de celle se produisant à l’ouverture d’une bouteille de champagne. De gigantesques quantités de gaz remonteront vers la surface. Le méthane, plus léger que l’air, se perdra dans l’atmosphère sans autres dégâts direct. Le gaz carbonique, en revanche, plus lourd que l’air, s’écoulera alors tout autour du lac, asphyxiant les populations environnantes.

Ce phénomène s’est produit au Cameroun dans la nuit du 21 août 1986 autour du Lac Nyos asphyxiant plus de 1800 personnes, sans compter le bétail, sur un rayon de 30km.  Quand on sait que le Lac Kivu contient plus de mille fois plus de gaz carbonique que le lac Nyos, on se rend compte de l’ampleur de la catastrophe qui menace  les villes de Goma, Gisenyi, Bukavu, Cyangugu, voire Bujumbura. Les conséquences en seraient cataclysmiques.

 

Lac Kivu côté RDC par Danny MBUYI
Lac Kivu côté RDC par Danny MBUYI

 

Qu’est ce qui peut être fait ?

Pour toutes ces raisons, il est grand temps que les acteurs économiques mettent au profit des populations rurales les moyens de vivre paisiblement autour des grands lacs tout en assurant une part importante de notre indépendance en matière énergétique par l’exploitation des ressources en méthane du Lac Kivu.

Nous voulons impliquer tous les acteurs du développement durable (publics, privés, associatif…) du pays et à l’international afin de mutualiser nos efforts dans l’optique de réaliser concrètement les objectifs du millénaire en RDC en faveur de l’accès a l’eau potable pour tous, de la prévention de l’environnement, assainissement, du développement, de la santé des populations dès 2015.

 Merci de nous avoir accordé ses quelques mots.

The following two tabs change content below.
etiennebilly

etiennebilly

Promoteur chez TKEB GROUPE
Étienne TSHISHIMBI est informaticien, titulaire d'un Master. Mes centres d’intérêts sont le renforcement de la coordination entre les grandes orientations du SMSI et des ODD ; les villes intelligentes et connectées dans lesquelles les personnes vivant avec un handicap (PVH) seront bien incluses grâce au numérique et l’appel aux investissements qui permettent le déploiement aujourd’hui des réseaux indispensables pour demain. Je crois au réveil de l'Afrique par le travail en y associant l'espérance, la foi et l'Amour. En marche vers une autre Afrique avant 2063.
etiennebilly

Derniers articles paretiennebilly (voir tous)