Heydar Aliyev Airport Project by ARUP (Wikimedia Commons)
Heydar Aliyev Airport Project by ARUP (Wikimedia Commons)

Invité par la Direction de la Francophonie du Numérique à participer au septième Internet Governance Forum (IGF) à Bakou, je me suis donc rendu en Azerbaïdjan,  du 5 au 9 Novembre 2012. Une expérience intéressante, que j’ai eu envie de partager ici. Après le récit de mon invitation, voici donc comment s’est déroulé mon voyage vers Bakou.

Après les cinq heures d’attente à Casablanca, je m’envole pour Istanbul sur un vol régulier de Turkish Airlines. Nous foulons le tarmac de l’aéroport international Atatürk d’Istanbul à l’heure indiquée, et je me rends au poste de police pour faire les formalités qui vont me permettre de poursuivre la dernière partie de mon voyage. Dans les couloirs, je me rends compte que je suis le seul noir, et des policiers m’interpellent et me posent quelques questions auxquelles je réponds dans mon anglais boiteux. A Istanbul, l’attente n’est pas longue – environ 1h30 – et là dans les boutiques de l’aéroport j’ai pu croiser d’autres noirs.

Après neuf années sans avoir pris de transport aérien, je ne suis pas bien au fait de la nouvelle réglementation. Au poste de police pour regagner notre appareil, je suis dépossédé de mon déodorant, qui est directement mis dans un broyeur. Dans la file d’attente après moi, d’autres personnes se voient privées, selon le même processus, de leur bouteille d’eau. A la suite de cela, je vais me rapprocher d’autres voyageurs pour poser la question de savoir pourquoi sommes nous ainsi dépossédés de nos biens. Un passager aura l’amabilité de m’expliquer qu’on m’accepte que des flacons ou bouteilles de 150 ml  uniquement.

Sans trop de retard, j’embarque sur un vol de la Turkish Airlines à destination cette fois-ci de Bakou, cette ville de la Mer Caspienne. Le vol se passe très bien et j’arrive dans ma ville de destination après avoir quitté mon chez moi le samedi à 3 heures du matin. En quittant l’avion pour les locaux de l’aéroport, je me rends bien compte que je ne connais pas ce froid et je m’engouffre vite dans le bus qui doit nous y conduire. Nous sommes le dimanche 4 Novembre 2012, aux alentours de 3 heures et demi du matin. Comme l’Azerbaïdjan n’a pas d’ambassade à Dakar, des dispositions avaient été prises pour avoir le visa à l’entrée. Après toutes les formalités, le comité d’accueil nous conduit dans un mini bus, et je dois me mettre à la tâche avec mon anglais. Et là, je suis heureux de voir que la jeune étudiante du service accueil du comité d’organisation parle français et on se met à échanger.

Je rejoins ma chambre d’hôtel à 5 heures 30, je remercie par la prière Jésus-Christ de m’avoir gardé en vie et permis de bien arriver. Ensuite, je cherche à joindre Dakar mais hélas mon téléphone de chambre ne passe pas, malgré mes maintes insistances et les instructions du service de réception de l’hôtel.

J’avais décidé de faire le culte d’adoration à Jésus-Christ à la Communauté chrétienne International de Bakou, et j’avais déjà pris tous les renseignements nécessaires auprès de notre jeune hôtesse d’accueil du bus. Mais une fois au lit je n’ai pas pu me lever à 9h30 pour assister au culte à 10h. Et j’ai passé quasiment toute la journée au lit, que je n’ai quitté que vers 16h.

Ensuite, en fin d’après-midi j’ai rencontré les autres membres de la délégation déjà présents et prêts à assister au Forum sur la Gouvernance d’Internet (mondiale).

The following two tabs change content below.
etiennebilly

etiennebilly

Promoteur chez TKEB GROUPE
Étienne TSHISHIMBI est informaticien, titulaire d'un Master. Mes centres d’intérêts sont le renforcement de la coordination entre les grandes orientations du SMSI et des ODD ; les villes intelligentes et connectées dans lesquelles les personnes vivant avec un handicap (PVH) seront bien incluses grâce au numérique et l’appel aux investissements qui permettent le déploiement aujourd’hui des réseaux indispensables pour demain. Je crois au réveil de l'Afrique par le travail en y associant l'espérance, la foi et l'Amour. En marche vers une autre Afrique avant 2063.
etiennebilly

Derniers articles paretiennebilly (voir tous)