Monsieur Jemaiel Ben BRAHIM a parlé au nom de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) en sa qualité de Directeur régional de leur Bureau Afrique de l’Ouest (BAO) lors de la cérémonie de lancement de la Quinzaine de la Francophonie, ce jour mardi  19 mars 2013 à la Place du Souvenir Africain à Dakar.

Photo prise sur le site www.auf.org
Photo prise sur le site www.auf.org

Après les salutations d’usage aux personnalités en leurs titres et grades, le Directeur a transmit les salutations et l’expression de la parfaite considération de M. Bernard CERQUIGLINI, recteur de l’AUF et de l’Agence au Président de la République, au Gouvernement et spécifiquement à Monsieur le Ministre de la culture.

A la manière de Saint-Exupéry, M. Brahim nous a invités à nous hâter à tisser des liens, pour chaque jour élargir l’espace de notre tente. La diaspora africaine compte environ 30 millions de personnes. La Banque Africaine de Développement (BAD) nous dit que la diaspora envoie 40 milliards de dollars plus de trois fois l’Aide Publique au Développement (APD) des pays de l’OCDE. Cela doit vraiment nous conduire à la réflexion…

Il nous a rappelé que l’AUF est l’opérateur des Sommets de la Francophonie pour l’enseignement supérieur et la recherche. Elle regroupe 782 établissements universitaires sur les 5 continents dans 98 pays avec 65 implantations. Ensuite, il nous a présenté la situation dans la sous-région. 60 établissements membres dans 12 pays et 15 campus numériques, dont 4 au Sénégal sont membres du Bureau régional de l’AUF.

Photo cérémonie de lancement Quinzaine de la Francophonie 2012 www.confejes.org
Photo cérémonie de lancement Quinzaine de la Francophonie 2012 www.confejes.org

Les missions, les actions et les projets de l’AUF sont des axes d’expression de la solidarité universitaire francophone. La mission de l’AUF est de faire émerger une nouvelle génération d’enseignants, de chercheurs, d’experts et de professionnels, une communauté scientifique francophone capable de traiter les problématiques mondiales (pauvreté, changement climatique, santé…)

Son action couvre la formation, la recherche, la gouvernance, le numérique et l’insertion professionnelle. Ses projets sont mis en œuvre en partenariat avec et au bénéfice de nos institutions membres. Plusieurs instituts francophones de formation dans divers domaines ont été créés sous la coupole de l’AUF. La diaspora africaine et celle du Savoir contribue largement au rayonnement de ces instituts.

Un des programmes phares de l’AUF que j’aime bien et qu’elle déploie, sont les Formations ouvertes et à distance (FOAD). Pour les sessions ouvertes en 2013, 76 diplômes de niveau licence ou master à distance sont proposés. Le Sénégal offrira 6 formations.

L’AUF contribue à la circulation dans l’espace francophone par plusieurs mobilités Sud-Nord, Nord-Sud mais aussi Sud-Sud, et par des missions de coopération scientifique et technique.

Quinzaine Francophonie 2012 au Sénégal photo prise sur le site www.auf.org
Quinzaine Francophonie 2012 au Sénégal photo prise sur le site www.auf.org

Après les migrants des années 1960 partis dans le cadre des accords bilatéraux de main d’œuvre, il y a une forte contribution de la diaspora scientifique à la réussite de ces divers programmes.

Un partenariat fort existe entre l’OIF et l’AUF, à travers le programme de Volontariat international de la Francophonie (VIF), l’Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM) et le Projet « Ecole et langues nationales en Afrique ». Et une symbiose règne entre les opérateurs de la Francophonie – l’AIMF, TV5 Monde, l’Université SENGHOR et l’AUF et les chefs d’Etat er de gouvernement des pays ayant le français en partage ; sera mis au service du Sénégal pour faire du XVe sommet de la Francophonie à Dakar en 2014, une réussite.

Je vais terminer ce billet par cette phrase de M. BRAHIM « Ne faut-il pas penser à un réseau ouest-africain des Groupes des amis de la Francophonie ayant son épicentre à Dakar ? Nous y pensons à l’AUF. L’idée est lancée… »

 

The following two tabs change content below.
etiennebilly

etiennebilly

Promoteur chez TKEB GROUPE
Étienne TSHISHIMBI est informaticien, titulaire d'un Master. Mes centres d’intérêts sont le renforcement de la coordination entre les grandes orientations du SMSI et des ODD ; les villes intelligentes et connectées dans lesquelles les personnes vivant avec un handicap (PVH) seront bien incluses grâce au numérique et l’appel aux investissements qui permettent le déploiement aujourd’hui des réseaux indispensables pour demain. Je crois au réveil de l'Afrique par le travail en y associant l'espérance, la foi et l'Amour. En marche vers une autre Afrique avant 2063.
etiennebilly

Derniers articles paretiennebilly (voir tous)