Après la liquidation d’Air Afrique plusieurs régions du continent sont restées sans compagnies qui les desservent assez souvent.

Air Afrique avait été créée en mars 1961 par les président de dix pays africains nouvellement indépendants. Il s’agit du Bénin, du Burkina Faso, de la Centrafrique, du Congo, de la Côte d’Ivoire, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal, du Tchad et du Togo, auxquels s’est joint le Mali en 1992.

Air Afrique en 1981 par Christian Volpati (Wikimedia Commons)
Air Afrique en 1981 par Christian Volpati (Wikimedia Commons)

Au moment de sa liquidation, la compagnie qui symbolisait l’intégration panafricaine tant voulu par l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA). Elle était plombée par des dettes estimées à 334 milliards de FCFA environ 510 millions d’Euros. Cela étant, le résultat d’une gestion calamiteuse. Elle employait 4.200 personnes et n’avait plus un seul avion, le dernier en leasing ayant été saisi peu auparavant.

Les pays d’Afrique de l’ouest ont tenté de mettre sur pied des compagnies aériennes nationales, mais elles ont connu le même sort qu’Air Afrique. On peut citer, Air Sénégal International, Air Ivoire, Compagnie Aérienne Malienne. En Afrique centrale, on a vu disparaître Air Gabon et  Cameroun Airlines.

Air Cemac Photo prise sur le site http://www.anacgabon.org
Air Cemac Photo prise sur le site http://www.anacgabon.org

Après maintes et maintes discussions et réflexions qui ont pris plus d’une décennie, Air Cemac est sur le point de démarrer. Elle a été créée par une décision des chefs d’Etat de la CEMAC. Elle se veut être une compagnie aérienne communautaire. Le projet de création d’une compagnie de transport aérien au sein de la CEMAC est sur le point de voir son épilogue.

La CEMAC a accusé un grand retard de 10 ans dans la matérialisation de ce projet intégrateur. Il y a quelques années, la signature d’un mémorandum pour la mise en place effective du pavillon sous-régional entre les pays de la CEMAC, le président de la commission de la CEMAC, d’alors Antoine Ntsimi d’une part, et le partenaire stratégique d’alors la compagnie sud-africaine de transport aérien SAA-Airways, d’autre part, nous présageait que le bout du tunnel n’était pas loin. Après le protocole d’accord et les amendements apportés au document initial, le choix du siège de la compagnie sous-régionale a été trouvé à Brazzaville. Un premier agenda avait été donné aux pays pour libérer leur participation à l’actionnariat au plus tard avant la fin du premier trimestre 2011.

Cependant, ce calendrier ne fut pas respecté. La mise en circulation du passeport biométrique CEMAC a servi grande ce retard.

Air Cemac 2 photo prise sur le site www.togoportail.net
Air Cemac 2 photo prise sur le site www.togoportail.net

Enfin

Le ministre congolais des Transports, de l’Aviation civile et de la Marine marchande, Rodolphe Adada, a procédé jeudi 07 mars 2013 à Brazzaville à l’inauguration officielle du siège de la compagnie aérienne sous-régionale, Air CEMAC. Dans un bâtiment neuf de quatre étages, il est situé en plein centre-ville de la capitale congolaise. Il a été construit par l’Etat congolais.

« Je suis heureux de vous remettre solennellement les clés de ce bâtiment qui sera désormais votre siège », a déclaré M. ADADA. Les clefs ont été remis à Monsieur Etienne Robin Mintsa Mi Owono de nationalité gabonais et président du conseil d’administration d’Air CEMAC.

Logo Cemac pris sur le site www.contrepoints.org
Logo Cemac pris sur le site www.contrepoints.org

Selon lui, le conseil d’administration d’Air CEMAC « est en pourparlers très avancés avec le partenaire stratégique qui est la société française Air France et la société est entrée dans une phase opérationnelle, étant donné que les aspects politiques ont tous été réglés par les chefs d’Etat ».

Il faut se rappeler qu’entre 2010 et maintenant le partenaire technique stratégique n’est plus SAA-Airways, mais le groupe Air France-KLM. Un conseil d’administration s’était fait à Libreville au Gabon où Air CEMAC est rentré en possession des instruments de sa gestion. Le capital de la compagnie est réparti comme suit:

-Cameroun 5%

-Centrafrique 5%

-Congo 5%

-Gabon 5%

-Guinée Equatoriale 5%

-Tchad 5%

-Air France-KLM 34%

-Banque de développement des Etats d’Afrique centrale (BDEAC) 15%

-Investisseurs privés de la sous-région 21%

Avec M. ADADA nous faisons le même voeu « Puisse cette année 2013 voir enfin se concrétiser ce vœu cher à tous nos chefs d’Etat de permettre aux populations de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC) de se déplacer dans la sous-région sans les longs détours…. ».

The following two tabs change content below.
etiennebilly

etiennebilly

Promoteur chez TKEB GROUPE
Étienne TSHISHIMBI est informaticien, titulaire d'un Master. Mes centres d’intérêts sont le renforcement de la coordination entre les grandes orientations du SMSI et des ODD ; les villes intelligentes et connectées dans lesquelles les personnes vivant avec un handicap (PVH) seront bien incluses grâce au numérique et l’appel aux investissements qui permettent le déploiement aujourd’hui des réseaux indispensables pour demain. Je crois au réveil de l'Afrique par le travail en y associant l'espérance, la foi et l'Amour. En marche vers une autre Afrique avant 2063.
etiennebilly

Derniers articles paretiennebilly (voir tous)