A l’heure du numérique nous pouvons recevoir de bonnes informations même dans la nuit profonde. Samedi 5 novembre 2016, vers 1h du matin, je vérifie mon fil d’actualités Facebook avant d’arrêter mon téléphone pour me coucher (une bonne pratique que je me bats à appliquer). Je découvre sur le mur d’un ami Basile Niane, la tenue du forum sur l’éducation qui eu lieu le lendemain  matin, au niveau de l’Hôtel de ville de Dakar.

Entrée Hotel de ville de Daka
Entrée Hotel de ville de Dakar

Une décision

Quelques données de l’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) par rapport au Recensement Général de la Population et de l’Habitat, de l’Agriculture et de l’Elevage (RGPHAE), fait en 2013 me reviennent. Et particulièrement, le taux de prévalence du handicap, qui est de 5,9 % dans la population. Et une décision du Conseil présidentiel sur l’enseignement supérieur et la recherche, de 2013 qui a défini la feuille de route pour les dix prochaines années au Sénégal. Cette rencontre avait mise en place un nouveau cadre administratif, juridique et institutionnel en phase avec la nouvelle orientation qui prenne en compte les préoccupations d’équité (genre et personnes en situation d’handicap) et les investissements massivement dans les TIC afin de les mettre au cœur du développement de l’enseignement supérieur et de la recherche. Ainsi, avant de me coucher, je décide que le matin je me rendrais à ce forum car il va me permettre de nourrir ma réflexion sur l’éducation via le numérique pour les personnes en situation d’handicap.

EDUTECH FORUM à Dakar

Le matin aux alentours de 10h, je me rends à l’Hôtel de ville de Dakar (Sénégal) pour prendre part à la première édition d’EDUTECH Forum. Pendant une journée, cet événement a rassemblé des professeurs, entrepreneurs, étudiants, enseignants qui ont exposé des solutions et innovations utilisées ou pouvant améliorer le secteur de l’éducation. Ce forum est porté par l’entreprise Digital School Technologies dont le Directeur général est Monsieur Mamadou DRAME. Dans son discours d’ouverture M. DRAME a rappelé l’objectif du forum qui est de renforcer l’éducation à travers des solutions innovantes. Selon lui, le monde éducatif est souvent victime d’un retard technologique face à un monde interconnecté. Ce retard s’accentue encore plus lorsqu’on parle de l’éducation de personnes vivantes avec un handicap (PVH).

Un espace d’échanges

Des ateliers de formations pratiques sur les outils que peuvent utilisés les enseignants et les élèves dans la transition numérique éducative ont été présenté dans l’après-midi. Nous avons retenus pour vous deux expériences. Celle de TOPATOO qui est une structure spécialisée en animation pédagogique et loisirs éducatifs en extrascolaire. A l’espace Topatoo, c’est l’enfant qui est à l’honneur. On démystifie la programmation pour les enfants en les apprenant à fabriquer leurs propres jouets. Il y a deux classes à savoir « les animations ludiques et la fabrication laboratoire jeune ». Et ensuite, celle de mJangale (apprendre en Wolof) qui est un programme après l’école (et d’été)  développé par SenMobile, une start-up sénégalaise qui permet d’apprendre et d’améliorer les compétences des élèves du primaire en mathématiques, en langues, en français, par le biais d’activités numériques, interactives et d’applications sur des technologies mobiles. Son succès est dû à l’implication des parents dans l’apprentissage de leurs enfants et un réseau de tuteurs qui implémente leur méthodologie.

La capacité de mobilisation d’EDUTECH FORUM (la ville de Dakar, Breda UNESCO, Boite à innovations) nous a donné des idées et plusieurs pistes de réflexions pour notre projet Education Handicap (EDU_HAND) qui est d’éduquer et de former les personnes vivant avec un handicap (PVH). Les enfants en situation de handicap au Sénégal, bénéficient d’un programme dénommé Education inclusive.  Cependant, ce programme est confronté à moult pesanteurs et forces d’inertie. Avec EDU_HAND, nous travaillerons pour que les PVH ne connaissent pas l’e-exclusion pour ne pas aggraver leur isolement.

Dans la salle lors du Forum
Dans la salle lors du Forum

 

Le futur avec EDUTECH FORUM dans un Sénégal numérique

Le futur d’EDUTECH FORUM ce sont des formations certifiantes sous forme de bootcamp, des hackathons afin d’apporter des solutions innovantes dans l’éducation. La feuille de route d’EDUTECH FORUM est de vulgariser les nouveaux usages du numérique dans l’éducation; des démonstrations pratiques de quelques outils pour l’enseignement, l’apprentissage ; de contribuer au renforcement de capacités des professionnels de l’éducation; de sensibiliser sur les bonnes pratiques et l’innovation pédagogique.

Le pays à plusieurs atouts qui permettront à EDUTECH Forum de voir ses objectifs atteints. En premier, nous pouvons parler de la création de l’Université virtuelle du Sénégal (UVS) qui a accueilli ses premiers étudiants en 2014, s’appuyant sur des espaces numériques ouverts (ENO) dans chacune des régions et à termes dans chacun des départements. Secundo, la création d’une bibliothèque nationale virtuelle qui va offrir un accès partagé à des ressources numériques. Tertio, le réseau de l’Agence de l’Informatique (ADIE) qui a 1.500 Km de fibre optique, de réseau cellulaire de type CDMA et d’un réseau sans fil de type WIMAX, et qui connaitra un déploiement supplémentaire de 3.000 Km sur son backbone pourra être mis à contribution pour la formation et l’éducation des minorités et des victimes de marginalisation dans un contexte de mutualisation. Le Parc des Technologiques Numériques (PTN) de Diamniadio qui va générer de 35.000 emplois directs et 105.000 emplois indirects d’ici 2025. Le PTN a pour ambition d’aménager, sur un site fermé de 25 hectares situé sur le pôle urbain de Diamniadio, la première et la plus grande plateforme régionale de promotion de l’innovation et du développement de services numériques, créatrice d’emplois.

Comme le handicap a toujours été un vecteur de diffusion de l’innovation. Auparavant cette diffusion était concentrique : les nouveaux biens et services créés au départ pour les personnes handicapées finissaient par profiter à tous. C’est l’exemple de la télécommande et de la technologie du SMS. Au PTN il faut avoir la logique inverse en intégrant la spécificité du handicap en amont pour que l’innovation se diffuse.

The following two tabs change content below.
etiennebilly

etiennebilly

Promoteur chez TKEB GROUPE
Étienne TSHISHIMBI est informaticien, titulaire d'un Master. Mes centres d’intérêts sont le renforcement de la coordination entre les grandes orientations du SMSI et des ODD ; les villes intelligentes et connectées dans lesquelles les personnes vivant avec un handicap (PVH) seront bien incluses grâce au numérique et l’appel aux investissements qui permettent le déploiement aujourd’hui des réseaux indispensables pour demain. Je crois au réveil de l'Afrique par le travail en y associant l'espérance, la foi et l'Amour. En marche vers une autre Afrique avant 2063.
etiennebilly

Derniers articles paretiennebilly (voir tous)